Acheter local ou acheter des produits locaux?

 

 

Acheter local! Jusqu’où peut-on considérer que l’on fait un achat local ?

 

Certains sites ou promoteurs du « consommer local » gâchent en quelque sorte le vrai sens du terme, étant donné qu’ils ont sur leur site des gros endroits commerciaux comme le Wal-Mart, le spa près de chez vous (ou du moins celui qui offre des rabais!), le manoir XYZ et toutes les grosses entreprises qui n’ont pas réellement de produits locaux. Est-ce qu’encourager ces endroits est bien? Oui, certes, comme n’importe quelle entreprise dans votre ville, car cela fait travailler les gens de chez vous, comparativement à l’achat en ligne. Or, ce n’est pas la vraie définition de ce que l’on appelle « acheter local » ou encore « consommer local », car ça revient, la plupart du temps, à acheter des produits fabriqués en Asie ou tout autre endroit économique non soucieux de l’environnement et des droits humains. Sans parler du transport…

On va tous chez Walmart, c’est normal pour certains achats. MAIS, voici pourquoi on doit faire des efforts pour acheter local.

 

Alors, c’est quoi acheter local?

 

Acheter local, ça veut dire acheter chez une entreprise qui fabrique des produits ou qui utilise des aliments et/ou matériaux près d’elle. Plus spécifiquement, c’est connecter avec les producteur locaux, voir et comprendre d’où viennent les produits que vous achetez. C’est aussi faire preuve de bienveillance (voir: Cher ami, connais-tu ça toi la bienveillance?) et de contribuer à la vitalité du quartier. Là, on ne parle pas juste d’encourager des commis dans des magasins de grosses surfaces, on parle d’encourager du monde d’ici qui vont engager quelques personnes d’ici.

Par exemple :
  1. Si vous achetez un chandail fait en Chine et que vous l’achetez dans un magasin à grande surface, vous faites travailler un commis pour un court moment, c’est-à-dire le temps qu’il le réceptionne et qu’il le place sur l’étagère, et il en placera plusieurs en même temps sur l’étagère.
  2. Si vous achetez d’une entreprise qui fabrique localement, vous encouragez une personne qui fabrique le chandail pendant au moins 15 minutes, voir quelques heures. En plus, la machine qu’elle utilise brise occasionnellement, alors elle devra appeler un réparateur local qui travaillera durant un certain temps. Par la suite, il faudra qu’elle l’emballe et le prépare pour la livraison. On pourrait aussi ajouter que son local où elle confectionne les vêtements aura éventuellement besoin de travaux de rénovation, que l’électricité payée vient d’ici et ainsi de suite… Il ne faut pas oublier que dans les pays développés les normes environnementales et du travail sont souvent plus respectées et encadrées.

 

Il faut donc faire attention aux sites ou banques d’informations qui vous laisse miroiter que vous consommez local. Consommer local, c’est acheter des produits fabriqués ici, que ce soit d’un jardinier maraîcher, d’un fabriquant d’assiettes, d’un couturier, d’un vigneron, d’un restaurant qui utilise des produits locaux ou d’une épicerie qui vend des produits locaux. Toutes ces entreprises contribuent énormément à l’économie et à la diversité de votre région, sans oublier l’impact environnemental positif. Pour trouver des produits locaux, téléchargez l’app Ulocal ou rendez vous directement sur la page : https://www.ulocal.co/carte-des-artisans-locaux/

Alexandre Béland